Un placement comporte des risques

Un placement propose un rendement potentiel supérieur au compte d’épargne mais comporte des risques. Notamment le risque de perdre jusqu’à l’ensemble de la somme investie.

  • Risque de change : Les fonds sont négociés en euros. Toutefois, dans le fonds, les actions d’entreprises, les financements de projets de microfinance et d’énergies renouvelables peuvent être libellés soit en euros soit en devises étrangères. Il existe donc un risque lié à l’incertitude du taux de change.
  • Risque de marché : il s’agit du risque lié aux actions et obligations causé par la variation de la valeur des placements du fonds.
  • Risque d’évaluation : les fonds microfinance et énergies renouvelables investissent dans des projets qui ne sont pas cotés en bourse. Il se peut que ses investissements n’aient pas de prix aisément disponibles et qu’ils soient difficiles à évaluer.
  • Risque de taux d’intérêt : la valeur des placements en obligations réalisés par un fonds peut fluctuer à l’inverse des fluctuations des taux d’intérêts.
  • Risque de liquidité : les fonds microfinance et énergies renouvelables investissent dans des projets qui ne sont pas cotés en bourse. Par conséquent, ils ne peuvent pas être négociés avec la même facilité ou rapidité que les fonds de placement en valeurs cotées. Des situations sont susceptibles de se produire dans lesquelles ce type de fonds est obligé de suspendre l’émission ou le remboursement de parts pour des périodes plus ou moins longues.
  • Risques spécifiques : le fonds énergies renouvelables finance des sociétés qui dépendent des constructeurs pour le bon suivi des chantiers et du vent ou du soleil pour le rendement. D’autre part, la performance du fonds peut être affectée par des modifications abruptes des politiques fiscales, la législation ou les régulations du secteur énergétique. Quant au fonds microfinance, il peut subir les conséquences d’une éventuelle instabilité politique ou juridique du pays dans lequel le fonds investit.