Aller directement àNavigation, Effectuer une recherche ou lecontenu

Résultats annuels 2016

La Banque Triodos réalise une croissance solide dans un contexte de taux d'intérêt bas

16-02-2017 |

Chiffres clés :

  • Croissance de 9,4% des actifs sous gestion, à 13,5 milliards d’euros
  • Hausse de 14,4% des crédits durables
  • Ratio de capital Core Tier 1 de 19,2%
  • Bénéfice net de 29,3 millions d’euros (40,7 millions d’euros en 2015)

Au travers de leurs financements, la Banque Triodos et ses fonds d’investissement,:  

  • ont contribué à produire de l’énergie verte pour 1,2 million de ménages
  • ont  favorisé l’éducation de 2,0 millions de personnes
  • ont permis à 13,7 millions d’épargnants et à 20,2 millions d’emprunteurs vivant dans les marchés émergents de bénéficier de produits et services financiers inclusifs, via 100 institutions financières.

Le total des actifs sous gestion, incluant la Banque Triodos, les fonds d’investissement Triodos et Triodos Private Banking, a crû de 9% en 2016, s’établissant à 13,5 milliards d’euros.

Le total du bilan de la Banque Triodos a progressé de 11% en 2016 pour atteindre 9,1 milliards d’euros. Cette hausse résulte à la fois d’une croissance soutenue des fonds confiés à la banque et des levées de capitaux frais.

Le bénéfice net de la Banque Triodos s’est élevé à 29,3 millions d’euros, en baisse de 28% par rapport à 2015, ce qui est conforme aux prévisions. Cette diminution résulte principalement de la contribution de la banque au Dispositif de Garantie des Dépôts, instauré aux Pays-Bas en 2016, et de la faiblesse des marges d’intérêt. Le rendement des capitaux propres de la banque s’est chiffré à 3,5% (contre 5,5% en 2015).

Le nombre de clients a crû de 7,4%. À la fin 2016, la Banque Triodos totalisait 652.000 clients dans ses cinq succursales européennes.

Financer les entreprises durables

Au cours de l’exercice 2016, la Banque Triodos a été en mesure de convertir près de 90% des nouveaux fonds qui lui ont été confiés en crédits durables.
Le ratio crédits durables/dépôts est passé de 62% en 2015 à 64% en 2016.
Même si le total de bilan a augmenté de 11%, les revenus d’intérêts n’ont pas augmenté compte tenu des marges d’intérêt plus bas. En même temps, les charges ont augmenté par rapport au volume, consécutivement à la hausse des frais de personnel nécessaires pour rencontrer les contraintes réglementaires, ainsi qu’à la contribution de la banque au Dispositif de Garantie des Dépôts. En outre, la Banque Triodos a poursuivi ses investissements sur le plan humain et technologique, afin d’anticiper l'évolution des besoins de ses clients. Ceci a résulté dans un ratio charges d’exploitation/total des produits de 79% (71% en 2015). Les  dépréciations d'actifs sur le portefeuille de crédits ont continué à décroître, passant de 7,6 à 5,7 millions d’euros entre 2015 et 2016, soit 0,10% de l’encours moyen du portefeuille de crédits (0,16% en 2015).

Les principaux secteurs financés en 2016 ont été :
- les énergies renouvelables (hausse de 12%),
- les crédits hypothécaires durables (croissance de 30% par rapport à l’exercice précédent),
- les soins de santé (progression de 21%), qui présentent un fort potentiel de croissance.

Position en capital

Les fonds propres de la Banque Triodos ont augmenté de 16% en 2016, à 904 millions d’euros.
Le capital social s’est accru de 97 millions d’euros, soit 16%, grâce à de nouvelles émissions de certificats d’actions ayant visé, tout au long de l’année, les investisseurs particuliers aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne et en Allemagne. En conséquence, le nombre de détenteurs de certificats d’actions a grimpé à 38.138 (contre 35.735 en 2015). La quasi totalité des certificats d’actions de la Banque Triodos sont détenus par des investisseurs particuliers.
En raison de la volatilité des taux de change de la livre sterling par rapport à l’euro, qui résulte de l’insécurité importante sur le marché liée au vote sur le Brexit, il a été décidé de ne pas organiser de campagne de vente de certificats d’actions au Royaume-Uni en 2016.

L’apport de nouveau capital a aidé la Banque Triodos à maintenir sa position d’institution financière résiliente. Son ratio de fonds propres de base de catégorie 1 a atteint 19,2%, largement au-dessus de son propre objectif de 16%. À la fin 2016, le ratio de levier financier de la Banque Triodos était de 8,8%, alors que le ratio minimal imposé par le régulateur européen est de 3%.

Banque Triodos Belgique

La Banque Triodos en Belgique a enregistré une croissance de 18,5% (11% en 2015) de ses crédits durables, portant l’encours total à 1,3 milliard d’euros. La banque n’utilise l’épargne de ses clients que pour des crédits visant à soutenir des projets à impact positif pour la société et notre planète : il peut s’agir soit d’entreprises et d’organisations qui développent des projets durables, soit de particuliers engagés dans des projets d’habitat groupé ou désireux de construire ou de rénover des logements afin de les rendre plus économes en énergie.

La banque finance de cette manière des projets dans un grand nombre de secteurs, allant de la culture à l’immobilier durable en passant par l’alimentation et l’énergie renouvelable. Les besoins sociétaux constituent le point de départ de cette approche. L’un d’entre eux est le vieillissement de la population. Pour répondre à cet enjeu, la banque se concentrera à court et moyen termes sur le financement de projets en lien avec l’habitat évolutif.

Les dépôts des clients en Belgique ont crû de 10%, à 1,6 milliard d’euros (11% en 2015). Les fonds de placement Triodos ont enregistré une progression de 12% tandis que la gestion de portefeuille durable a augmenté de 32%. L’effectif de la Banque Triodos en Belgique a grimpé à 127 personnes.

Le nombre de clients belges a été porté à 71.000 (+8%) en 2016, soit une croissance moyenne de 13 nouveaux clients par jour. Toutes ces personnes ont consciemment choisi que leur argent génère un rendement sociétal. La Banque Triodos informe ses clients au sujet des projets durables qu’elle finance : grâce à cette transparence, ils savent à quoi sert leur argent.

En septembre 2016, Thomas Van Craen (45 ans) a pris la direction de la Banque Triodos en Belgique. Il s’appuie sur une expérience internationale de 20 années dans le secteur bancaire et accorde une grande importance à la responsabilité qui découle de l’impact sociétal qu’a l’argent.  « La Banque Triodos met en liaison des entrepreneurs et des épargnants et investisseurs avec, pour objectif, d’utiliser l’argent pour susciter des changements positifs. C’est ainsi que l’argent devient un levier du changement. Nos chiffres 2016 démontrent qu’un nombre croissant de personnes partagent cette ambition avec nous. »

Perspectives pour 2017

En 2017, le total du bilan de la Banque Triodos devrait croître de 10% à 15%.
Toutes les succursales se concentreront sur la poursuite de leurs efforts en vue de proposer, ou de développer, un ensemble de services fiable. Au Royaume-Uni, nous préparons le lancement d’un compte courant pour les particuliers en 2017.
La croissance attendue du nombre de clients en 2017 se situe entre 5% et 10% dans l’ensemble du groupe.
Nous visons une croissance équilibrée et un taux de crédits durables par rapport aux dépôts entre 65% et 75%.
Le portefeuille de crédits durables et les fonds confiés à la banque devraient croître de 10% à 15%. La Banque Triodos entend se concentrer prioritairement sur la qualité et la diversification de son portefeuille de crédits.
La Banque Triodos visera en 2017 un ratio de rendement sur fonds propres entre 3% et 5%. Elle s’attend à ce que ce ratio se situera du côté inférieur de la fourchette.

Fonds d’investissement

Les fonds d’investissement Triodos investissent dans des secteurs durables tels que la finance inclusive, l’agriculture biologique, les projets culturels, l’énergie renouvelable, l’immobilier durable, ainsi que les entreprises cotées en bourse présentant de bonnes performances sur les plans social et environnemental. 

Triodos Investment Management gère 17 fonds ciblant à la fois les investisseurs individuels et institutionnels et totalisant 3,3 milliards d’euros d’actifs sous gestion. En 2016, la croissance globale des fonds d’investissement s’est chiffrée à 157 millions d’euros, en hausse de 5% (19% en 2015). La progression relativement modeste des actifs sous gestion est en partie due au fonds Triodos Renewables plc (138 millions d’euros), devenu indépendant de la Banque Triodos. Depuis mars 2016, ce fonds n’est plus géré par Triodos Investment Management, mais opère sous le nom de Thrive Renewables.

De plus en plus d’investisseurs réalisent, au niveau mondial, que la manière dont ils investissent leur argent aujourd’hui définit le monde de demain. C’est la raison pour laquelle ils privilégient de manière croissante l’investissement d’impact, porteur de sens et dont l’impact est mesurable. Triodos Investment Management perçoit cette évolution comme un développement prometteur au regard des nombreux défis que la planète doit relever, tels que le changement climatique et l’inégalité croissante.
Triodos Organic Growth Fund (+25%), Triodos Microfinance Fund (+17%), Triodos Groenfonds (+14%) et Triodos Renewables Europe Fund (+14%) en particulier ont profité de l’engouement croissant pour les investissements durables, enregistrant des taux de croissance significatifs (en 2015, la croissance de ces quatre fonds avait été respectivement de 11%, 32%, 9% et 3%).

Dividende

Triodos Bank NV propose un dividende de 1,95 euro par certificat d’action. Le taux de distribution est de 69%.

Les chiffres 2016 en un coup d’œil :

  • Total du bilan de la Banque Triodos : 9,1 milliards d’euros (croissance de 11%)
  • Fonds d’investissement Triodos : 3,3 milliards d’euros (croissance de 5%)
  • Actifs sous gestion dans le Private Banking : 1,1 milliard d’euros (croissance de 14,5%)
  • Nombre de clients : 652.000 (croissance de 7,4%)
  • Crédits aux entreprises et projets durables + crédits hypothécaires : croissance de 14,4%
  • Bénéfice net de la Banque Triodos : 29,3 millions d’euros (baisse de 28%, en ligne avec les prévisions)
  • Ratio de fonds propres de base de catégorie 1 : 19,2%
  • Nombre de collaborateurs : 1.271 (hausse de 13,4%)

Faits marquants en termes d’impact :

En 2016, au travers de leurs financements, la Banque Triodos et ses fonds d’investissement ont : 

  • contribué à produire une quantité d’énergie verte suffisante pour couvrir les besoins en électricité de 1,2 million de foyers européens, économisant ainsi 1,7 million de tonnes d’émissions de CO2 ;
  • favorisé l’éducation de 2,0 millions de personnes ;
  • permis à 13,7 millions d’épargnants et à 20,2 millions d’emprunteurs vivant dans les marchés émergents de bénéficier de produits et services financiers inclusifs, au travers de 100 institutions financières.