Le Cinéma Palace à Bruxelles

Comment le cinéma de quartier a disparu du paysage

Les cinémas de quartier n’ont pas disparu du jour au lendemain. Pendant les « Trente Glorieuses », ces années de croissance et de prospérité économique (1945-1975), la fréquentation des cinémas a progressivement diminué. Un public devenu plus aisé a commencé à s’intéresser à d’autres types de loisirs. De nombreuses salles de cinéma ont alors dû fermer par manque de rentabilité1. D’autre part, à partir de son avènement à la fin des années 1950, la télévision est devenue la grande concurrente du cinéma. Et l’arrivée des grands complexes tels que le Groupe Kinepolis, plus accessibles en voiture et disposant de vastes parkings (à une époque où la voiture ne cessait de gagner en popularité) a fini de sonner le glas des petites salles de quartier.

La résurrection

Aujourd’hui, à l’ère de la durabilité, de la recherche de relations sociales et de proximité, le public semble redécouvrir les cinémas de quartier indépendants. Les petites salles facilement accessibles à pied ou à vélo attirent à nouveau le public. A côté des block-busters, des films moins connus faisant l’objet de peu de publicité figurent également à l’affiche. Ce cinéma de plus petite échelle a le vent en poupe parmi les cinéphiles – novices ou invétérés. De plus, les cinémas s’installent souvent dans d’anciens bâtiments rénovés du centre-ville et, outre les salles de projection, ils proposent également un café, un bar, un espace de travail en ligne, de réunion ou d’organisation d’événements. Le cinéma de quartier retrouve donc peu à peu son rôle social et aussi l’intérêt des entrepreneurs et investisseurs.

Temps gris et pluvieux ? Réfugiez-vous dans votre cinéma de quartier !

La Banque Triodos est convaincue que le fait de pouvoir s’exprimer librement par l’art constitue la pierre angulaire d’une société durable. L’art et la culture renforcent le tissu social et améliorent ainsi la qualité de vie de toute la société. C’est fort de cette vision que Triodos soutient le secteur culturel. En Belgique, nous avons notamment accordé des crédits à plusieurs cinémas locaux indépendants

Le Palace : cinéma et lieu de rencontre au cœur de Bruxelles

Le cinéma Palace, qui existe depuis 1913, est bien plus qu’une simple salle de projection. C’est un lieu où l’on peut également prendre un verre, se restaurer, assister à des débats et des conférences, ou encore partager ses idées avec d’autres. « Le Cinéma Palace est un lieu de rencontre pour les différentes communautés qui composent cet ensemble multiculturel qu’est Bruxelles », explique Olivier Rey du cinéma Palace dans le court-métrage ‘Palace: la maison des sens’.

Lien vers une vidéo Youtube

Lien vers une vidéo Youtube

Cette vidéo est hébergée par un partenaire externe. Plus d'infos >

« Si on arrive à faire quelque chose où toutes les communautés de Bruxelles se rassemblent, on aura gagné notre pari. »
Olivier Rey

Cinéma urbain Lumière – De Republiek à Bruges 

Le cinéma Lumière s’est installé dans les bâtiments De Republiek, un immeuble de 1580 en plein centre historique de Bruges. De Republiek accueille le cinéma, un centre de rencontre et un café-brasserie. Cet endroit est depuis toujours un centre névralgique de la ville, un lieu de rencontre pour tous. Pendant des années, il a abrité le ‘Koncertgebouw’ ainsi qu’un théâtre de marionnettes, et aujourd’hui, un cinéma. Au-delà d’être un bien immobilier, De Republiek  fait donc également partie du patrimoine culturel et immatériel. Ce bâtiment est bien connu et très apprécié de nombreux Brugeois. 

Cinéma Lumière - De republiek
Cinéma Lumière - De republiek

Les Grignoux : 13 cinémas locaux à Liège et Namur

En plus de 40 ans d’existence, l’entreprise culturelle les Grignoux s’est ancrée dans l’économie sociale. Les Grignoux, c’est 8 salles de cinéma (dont Le Sauvenière, le Churchill et Le Parc), un café-galerie et une brasserie à trois endroits de Liège. Le Caméo à Namur, avec ses 5 salles de cinéma et sa brasserie, fait également partie des Grignoux.

Les Grignoux
Les Grignoux

Le Studio, dans le quartier des théâtres à Anvers


Situé dans le quartier des théâtres à Anvers, le centre culturel De Studio contient notamment une petite salle de cinéma et une autre, un peu plus grande. Les films programmés sont sélectionnés en collaboration avec le Musée d’Art contemporain d’Anvers (MuHKA). De 1970 à 2002, la célèbre école de théâtre Herman Teirlinck était installée dans cet immeuble. Depuis 2011, le Studio est exploité par le centre d’art Villanella.

(En 2017, le quotidien flamand Het Laatste Nieuws (HLN.be) a publié une liste de 31 cinémas de quartier en Flandres et à Bruxelles).

1 Source: Forbes

 

 

Découvrez les acteurs du changement

La Banque Triodos finance des entreprises et projets qui contribuent à des changements positifs sur le plan social, culturel et écologique. Notamment près de chez vous, en Belgique, mais aussi partout dans le monde.